Migraines nocturnes

Une migraine n’est jamais agréable à supporter, mais c’est bien pire lorsqu’elle se manifeste le soir. Engendrant des troubles du sommeil, les migraines nocturnes sont souvent suivies d’insomnies.

Nous vous laissons imaginer les dégâts, lorsque ces maux de têtes se manifestent de manière chronique. Les insomnies, couplées aux céphalées, deviennent le quotidien des personnes atteintes, et ce n’est généralement pas beau à voir. Les conséquences sont dramatiques, tant sur la vie quotidienne que d’un point de vue sanitaire. Comment améliorer son état lorsque l’on subit quotidiennement ou presque ces migraines de nuit ? Nous tenterons d’y répondre tout au long de l’article d’aujourd’hui.

Quelles sont les causes des migraines nocturnes ?

Les migraines se manifestant la nuit trouvent différentes origines, parfois même certaines d’entre elles sont cumulées. Nous pouvons trouver des indices sur l’origine de nos céphalées selon la manière dont elles se manifestent, par exemple dans le cas de réveils nocturnes, des difficultés à se lever le lendemain, etc.

Les céphalées de nature hypnique

Migraines nocturnes

Ce type de mal de tête est intimement lié à votre sommeil. Il intervient de manière générale lors du sommeil paradoxal, dernière phase d’un cycle de sommeil. Il survient et peut durer pendant des périodes assez variables, entre un quart d’heure et 2 heures. Ce cas touche de manière beaucoup plus fréquentes les personnes âgées de 50 ans et plus, mais peut aussi atteindre des personnes plus jeunes, même si cela est relativement rare.

Nous ne sommes pas encore aptes à déterminer les causes exactes des migraines hypniques, même si certains lui attribuent comme origine une chute drastique du taux de mélatonine dans le corps.

Une alimentation pro inflammatoire

La nutrition est l’un des éléments à vérifier en priorité, lorsqu’on est atteint d’un dysfonctionnement de quelconque nature, et c’est également le cas lors des maux de têtes de type nocturne.

Ainsi, une alimentation trop riche en glutamate monosidique, un additif synthétique, peut se trouver à l’origine des maux de têtes que vous subissez. Voici, à titre d’exemple, les aliments riches en glutamate monosidique :

  • Les jus de fruits industriels,
  • Les jus de tomates,
  • Les raisins ou jus de raisins,
  • Les hydrolysats de protéines végétales ainsi que certains légumes,
  • Les champignons,
  • Certains types de fromage comme le parmesan.

Attention, nous mettons en garde seulement dans le cas d’une consommation excessive de ces aliments, et nous ne demandons pas de les bannir totalement.

Les troubles au niveaux des sinus

Ces affections que l’on appelle plus communément sinusites, sont souvent accompagnées, peu après leur apparition, de maux de têtes. Ces céphalées dues à la sinusite ont en effet tendance à s’intensifier de manière relativement forte le soir, lorsque l’environnement de la pièce dans laquelle vous vous trouvez est de nature sèche. Veillez donc à changer d’environnement si tel est votre cas, cela conduira fort probablement à une atténuation de vos migraines nocturnes

Exposition aux écrans

Cette cause très connues est l’une des plus fréquentes, pourtant elle n’a pas l’air de convaincre les gens de changer de comportement. Il s’agit bien entendu des films ou vidéos que vous regardez le soir face à votre écran de télévision ou à votre ordinateur, ou encore de votre utilisation du téléphone pour quelque raison que ce soit. Cette lumière intense provoque différents troubles neurologiques, dont les troubles du sommeil et les migraines. Diminuez donc cette utilisation, et éloignez les écrans de vos yeux dans la mesure du possible, si vous voulez avoir une amélioration de votre état.

Garder son smartphone trop près

Le smartphone n’est pas nocif que par la lumière qui se dégage de son écran, mais également par les ondes émises afin de capter le signal.

Garder votre téléphone trop près de votre tête peut à terme conduire aux migraines, qui auront tendance à se manifester la nuit, puisque c’est généralement le moment où vous utiliserez le smartphone de trop près. Vous pouvez toujours acheter des patchs anti ondes si vous ne parvenez pas à vous passer du téléphone, ces accessoires sont d’une grande utilité, en absorbant une grande partie des ondes téléphoniques.

Quelles solutions pour traiter les migraines de nuit ?

Dans le cadre du traitement naturel des migraines de nuit, ce dernier ne diffère pas des cas de migraines classiques. Peut-être, à la limite, faudrait-il privilégier les infusions, puisque celles-ci provoquent des sensations de somnolence, idéales pour dormir.

Voici les plantes à partir desquelles il est bénéfique de faire des infusions pour traiter la céphalée :

  • La grande camomille, dont les propriétés anti migraines sont reconnues par l’Organisation Mondiale de la Santé,
  • Le romarin, à raison de 2g dilués dans 150 ml d’eau,
  • Le gingembre, dont les innombrables vertus ne sont plus à prouver.