ondes electromagnetiques danger

Fazup - Réduit jusqu’à 96% votre exposition aux ondes - Fabriqué et testé en France

Vous souhaitez vous protéger des ondes ?

#
Patch Fazup
Acheter
Recommandé

Ce dernier siècle a été témoin du développement de nombreuses maladies et troubles pathologiques. Spécifiques à l’environnement que nous côtoyons chaque jour, celles-ci seraient en rapport direct avec certains éléments auxquels nous serions amenés à être exposés au quotidien. C’est le cas notamment de l’éléctrohypersensibilité, une maladie dont la cause présumée serait l’exposition prolongée aux ondes électromagnétiques.

Quels sont les symptômes de l’éléctrohypersensibilité ?

L’éléctrohypersensibilité, c’est un cas clinique (du moins considéré comme tel) qui touche une petite partie de la population à l’heure qu’il est. En France, ce sont environ 5 % des habitants qui déclarent d’eux-mêmes être éléctrohypersensibles. À ce jour, il n’est toujours pas possible de diagnostiquer avec précision cette condition pathologique qui toucherait en premier lieu, et de façon directe, les cellules du cerveau

electrohypersensibilite symptomes

Rares sont les praticiens qui, au terme d’une enquête pathologique, concluent à un cas d’éléctrohypersensibilité. Cette condition est donc encore fortement contestée par les professionnels de la santé. À moins de se déclarer éléctrohypersensible de son plein gré auprès des services spécialisés, il n'y a donc pas moyen de se faire diagnostiquer par un pro, du moins c’est très rare. 

Mais comment savoir si on est éléctrohypersensible justement ? Les symptômes peuvent paraître anodins et passent très vite inaperçus si on n’est pas correctement informé. Alors bien sûr, la complication la plus sévère (théoriquement parlant) serait la tumeur du cerveau. Mais il existe également des symptômes plus légers, qui semblent être vécus au quotidien au quasi tout le temps, parmi ceux-ci, on retrouve :

  • Les migraines/maux de tête à répétition ;
  • Les acouphènes ;
  • Douleur prononcée au niveau de l’oreille réceptrice (celle qu’on utilise pour parler au téléphone) ;
  • Picotements à plusieurs niveaux (mains, pieds, etc.) ;
  • Troubles de la mémoire momentanés ;
  • Insomnies ;
  • Difficultés à se concentrer ;
  • Cas de fatigue chronique.

L’éléctrohypersensibilité, une maladie reconnue par les systèmes de santé ?

À ce jour, les institutions qui reconnaissent formellement les cas d’éléctrohypersensibilité et qui agissent en conséquence de cause se comptent toujours sur les doigts d’une main. Il faut dire que la condition en question est toujours en phase d’études pour prouver son fondement. Les recherches qui ont été mises en place depuis la découverte du premier cas jusqu’ici n’incriminent pas directement les ondes électromagnétiques. Les quelques tests biologiques ne sont pas fiables à eux seuls et nécessiteraient des avancées poussées pour déterminer la relation de causalité entre l’éléctrohypersensibilité et les ondes propagées par les appareils du quotidien. Malgré cela, l’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire ne nie pas la réalité des symptômes vécus par les patients.