Acouphène pulsatile

Les acouphènes pulsatiles peuvent se révéler très dérangeants puisque le patient arrive à entendre à l’intérieur de ses oreilles le rythme de ses battements cardiaques. 

Nous vous parlons plus en détails de cette pathologie à travers cet article, en vous donnant au passage des conseils qui pourraient vous aider si vous en souffrez.

Acouphènes pulsatiles : c’est quoi ?

Acouphène pulsatile

Un acouphène pulsatile est un type particulier d’acouphènes dont le symptôme majeur consiste en le fait de pouvoir écouter le rythme de ses battements cardiaques. Ces battements sont donc synchronisés avec ceux du pouls, il suffit de prendre votre pouls en même temps que vous tentez d’écouter le son à vos oreilles pour vous en rendre compte. Si jamais le pouls se modifie lors d’un effort physique intense, vous remarquerez également que le son dans votre oreille sera tout de suite plus intense. Si l’origine du son est correctement identifiée, votre médecin pourra vous prescrire un traitement qui pourra faire disparaître les symptômes, autrement cela reste bien difficile. Généralement, un examen clinique approfondi est nécessaire et doit être conduit par un médecin spécialiste dans le système circulatoire.

Les causes des acouphènes pulsatiles

Il est très rare qu’un acouphène pulsatile représente un danger pour la santé ou une menace pour celle-ci. Ils sont d’ailleurs classifiés en deux catégories :

  • Acouphènes objectifs.
  • Acouphènes subjectifs.

Dans le premier cas, le médecin et le patient peuvent tous les deux entendre les battements tandis que pour le deuxième, seul le patient peut les entendre. Il s’agit d’ailleurs du cas le plus répandu et le plus généralisé.

Qu’est-ce qui provoque les acouphènes pulsatiles ?

Nous allons passer à la liste des maladies qui peuvent provoquer cette pathologie. Nous citerons les suivantes :

  • Hypertension (qui est facile à diagnostiquer).
  • L’athérosclérose.
  • L’hypertension intracrânienne bénigne.
  • Le souffle cardiaque.

Ces précédentes maladies peuvent être traitées avec des médicaments qui peuvent supprimer, ou alors réduire les acouphènes. Mais ces dernières peuvent aussi apparaître suite à des problèmes de respiration, une inflammation de l’oreille, la maladie de Paget, et même à cause des ondes de votre smartphone dont les études ont démontré qu’elles constituaient un facteur d’apparition des acouphènes. Pour vous en prémunir, vous devriez donc songer à opter pour des patchs anti-ondes à placer au niveau du dos de votre smartphone.

Cas plus rares des acouphènes pulsatiles

Plus rarement, il est possible de contracter ce phénomène à cause d’une anomalie au niveau de l’anatomie, notamment par exemple un trajet anormal d’une artère avec un coude, voire une tumeur vasculaire qui se développe au niveau de l’oreille.

Explication du phénomène de l’acouphène

Acouphène pulsatile

Il est possible d’expliquer la sensation pulsative à travers deux phénomènes principaux, à savoir la modification du flux sanguin, ainsi que la conscience accrue de ce même flux sanguin.

Son augmentation peut être localisée si jamais le vaisseau est plus étroit qu’il ne devrait l’être. Dans ce cas-là, les vaisseaux voisins compensent en augmentant leur propre flux, ce qui explique donc l’acouphène pulsatile. Si jamais les artères durcissent, leur rétrécissement par conséquent va empêcher le sang de s’écouler sans à-coups, ce qui expliquerait le son que vous entendez !

De même, il est possible que ce soit la conséquence d’une perforation d’un tympan, voire une sensibilité du système auditif qui fait que votre cerveau peut percevoir le bruit de vos battements cardiaques avec plus d’intensité.

Établissement d’un diagnostic

Il est très clair que bien que les acouphènes pulsatiles ne soient pas forcément très graves pour la santé, ils doivent donner lieu à des enquêtes approfondies !

Si vous pensez que vos symptômes correspondent à ceux décrits au niveau de cet article, ne tardez pas à consulter un médecin généraliste qui déterminera en premier lieu à l’aide d’un examen au stéthoscope les bruits que vous entendez. Il s’intéressera probablement à vos antécédents médicaux, notamment à la région des tympans, des vaisseaux sanguins, et même du crâne. Il vous fera subir certains tests (l’étude du réflexe stapédien notamment), voire vous demandera d’effectuer un examen d’imagerie médicale comme une échographie à ultrasons ou une IRM pour faire ressortir les éventuelles irrégularités et problèmes au niveau des artères et des vaisseaux.

Grâce aux nouvelles techniques d’investigation, le nombre de cas ne cesse de diminuer mais les causes demeurent toujours aussi difficiles à déterminer, surtout que de plus en plus d’entre elles voient le jour (exemple avec les ondes électromagnétiques mentionnées plus haut !). Pour ce qui est du traitement, il faudra avoir recours à la chirurgie dans le cas d’une tumeur, ou alors une prise de médicaments s’il s’agit d’hypertension, hyperthyroïdie, etc.